+ d'infos

Commission cantonale de jeunes 2017-2019

Les nouveaux membres de la commission cantonale de jeune ont été désignés par le Conseil d'Etat le 7 juin 2017. La première séance plénière s'est tenue le 29 juin dans la nouvelle salle du Parlement vaudois.

CdJ-Vaud, séance de renouvellement 2017

Partager cette page

Session cantonale des jeunes 2017

La deuxième Session cantonale des jeunes aura lieu les 11 et 12 mars 2017. Toutes les informations utiles et les thèmes qui seront débattus durant le week-end sont disponibles sur la page Session des jeunes.

Partager cette page

Rencontre avec les présidents des groupes politiques du Grand Conseil

La Commission de Jeunes a organisé sa toute première rencontre avec les présidents des groupes politiques du Grand Conseil. Occasion de présenter nos activités, nos diverses préoccupations ainsi que les propositions de la Session Cantonale des Jeunes. Nous avons également réfléchi sous quelles formes de futures collaborations qui pourraient être possibles.

Nous les remercions de leur présence.

Photo de la rencontre

Partager cette page

Session Fédérale des Jeunes 2016

Le Canton de Vaud a été très bien représenté par la Commission de Jeunes lors de la Session Fédérale des Jeunes! Nos membres ont été répartis dans des groupes de travail ayant comme thématique la mobilité pendulaire, l'agriculture et la politique des drogues. Toutes les propositions émanent de ces groupes de travail ont été acceptés au Palais Fédéral lors du plénum! Succès total!

Photo au palais fédéral

Partager cette page

La commission des jeunes du canton de Vaud a son mot à dire!

 Non, la jeunesse n'est pas un simple outil à la merci de ceux qu'on proclame comme étant les détenteurs du pouvoir politique. Pour la commission des jeunes du canton de Vaud la parution de l'article controversé "Dans tes chambres! -les parlements de jeunes sont inutiles-" le 9 août 2016 dans letemps.ch est l'occasion idéale pour clarifier les actions que nous avons pu mener tout en reconnaissant nos limitations. Ainsi, cette impertinence qu'est devenue la marque de fabrique de Jonas Schneiter, comme le disait Nicolas Burnens, s'est avérée être plutôt positive pour la jeunesse -contrairement à ce que certains internautes pensent- pour autant que le message principal soit bien compris. À travers son texte, le journaliste encourage les institutions suisses à être innovantes en consultant et en reléguant plus de tâches aux organisations de jeunes, faisant preuve non seulement de confiance envers celles-ci mais aussi de volonté d'impliquer la jeunesse dans la prise de décisions qui édifieront son avenir. La jeunesse, pouvant déjà exercer un sens critique et pouvant être la source de propositions qui contribueraient à améliorer notre société, comprend environ le 20% de la population résidante permanente de la Suisse -selon l'indicateur de fin 2015 de l'office fédéral de la statistique suisse- et ne peut donc pas être reléguée à un deuxième plan. C'est justement ce que la CdjVaud et ceux qui, comme nous, s'engagent au sein d'une association de jeunesse voulons prouver!

 

Partager cette page

Lire la suite...